Questions pour un acheteur

(Générique bien ringard avec une trompette tonitruante en point d’orgue) Bonjour à tous. Je suis heureux de vous retrouver et de vous accueillir dans « Questions pour un acheteur ». J’espère que vous êtes confortablement installé dans votre canapé car il y aura , aujourd’hui, de l’émotion et un suspense à couper le souffle : notre champion, Raoul Podevin, vise sa 5e victoire consécutive pour tenter de remporter notre cagnotte qui se compose, je le rappelle, d’un séjour d’une semaine à la clinique Mapa Detox, avec une cure de remise en forme dédiée aux acheteurs anémiés et éreintés (applaudissements maigrelets déclenchés par le chauffeur de salle).
-Raoul, première question : quelles solutions s’offrent à vous lorsque l’article 44-IV du décret de mars 2016 n’est pas respecté ?
-Moi perso, si l’entreprise m’a menti, je n’ai aucune pitié, je résilie (lire notre article).
-D’accord, pourquoi pas. Question suivante : pouvez-vous me citer une collectivité où le sourcing n’est pas en rade ?
- Toulon. Faut admettre qu’ils sont fortiches dans le domaine (lire notre article)
- Parfait. Quel est le nom de l’avocat favorable à une clause Molière de coordinateur francophone ?
- Raphaël Apelbaum (lire notre article)
-Excellent. Raoul, quelle décision du Conseil d’Etat datée du 30 juin ouvre une nouvelle voie de recours ?
-Fastoche, c’est l’arrêt SMPAT. Alain Ménéménis vient juste de le commenter (lire notre article)
-Décidément, Raoul, vous êtes incollable !
-Question suivante : quel est le % d’acheteurs qui considèrent que le principal atout d’une entreprise générale est la maîtrise des coûts et des délais selon l’enquête Qualimétrie/EGF-BTP ?
- Je dirais 52%
- Aaaaaaaah (cris de stupeur et de désolation dans la salle). Quel dommage, mon cher Raoul, si près du but ! Le bon chiffre était 53% (lire notre article)
Bon allez, je vous laisse, les malles sont encore à boucler. Rendez-vous le 28 août pour la reprise de nos éditions. D’ici là, comme le disait Dan Rather, courage.

Jean-Marc Binot