Portail de l'achat public

Coup de soleil sur l'éclairage public

A propos de l’auteur

M. Jean-Baptiste Ferriere
Voir les articles de cet auteur

Si l’énergie solaire ne représente environ qu’1 % de la consommation énergique totale en France, sa complémentarité avec l’énergie électrique n’est plus à démontrer. Les habitudes de consommation évoluent, notamment dans le secteur de l'éclairage urbain. Mais quelle technologie privilégier ? Des solutions au nickel-hydrure métallique, aux équipements utilisant une batterie au plomb gel, en passant par l’offre au lithium fer phosphate, voici un petit sourcing non exhaustif en la matière.

Aujourd’hui, l’éclairage public représente 40 % de la facture énergétique des collectivités locales en France. Si la part du solaire dans l’ensemble des installations publiques reste aujourd’hui encore faible, cette solution apparait comme une alternative efficace. D'autant qu'il apparaît plus économique avec la disparition des factures d'électricité et des frais liées aux travaux d'insta