Les formations achatpublic.com

[Tribune] "Stratégie d’achat public et crise sanitaire : de la grippe A/H1N1 au COVID-19"

Commentaires

fmakowski, le 26/03/2020 à 09h55

Belle synthèse mais encore une fois comme l affirmait le professeur Arnaud mercier : Le principe comptable supplante le principe de précaution La préoccupation managériale et uniquement comptable finit donc ici de prendre le dessus et conduit à l’oubli des raisons mêmes pour lesquelles on prévoyait de faire ces stocks, selon une logique du « au cas où », en ne prenant jamais le risque d’être à la merci d’une rupture d’approvisionnement chez les industriels français ou étranger par exemple. Car le court-termisme de la vision ainsi défendue oublie totalement qu’une pandémie, par définition, est une épidémie mondialisée, qui peut provoquer des ruptures des chaînes d’approvisionnement. Du coup, même l’appareil industriel national peut-être gravement perturbé, notamment si les ouvriers en charge de la fabrication des futurs masques refusent de se rendre dans les usines pour une légitime crainte pour leur santé