Petit dérapage du projet de loi économie circulaire

Selon le texte initial, les acheteurs publics devaient privilégier les autos dotées de pneus rechapés qui n'existent quasiment que pour les poids lourds ! L'Assemblée nationale a finalement modifié le texte, ajoutant que si les collectivités ne parviennent pas à s'équiper en pneus rechapés lors d'une "première consultation", "l'acheteur public n'est plus soumis à cette obligation". A lire sur Argus.fr « Quand l'Etat veut acheter des pneus rechapés... qui n'existent pas » https://pro.largus.fr/actualites/quand-letat-veut-acheter-des-pneus-rech...

Sondage

Votre avis : Dérapage des coûts des chantiers : les maîtres d’ouvrage responsables ?
Oui
60%
Non
20%
NSPP
20%
Total des votes : 5