Cantines : l’Aude anticipe l’échéance 2022

partager :

Adoptée en octobre dernier, la loi Egalim va obliger les gestionnaires de restauration collective à utiliser au moins 50% de produits de qualité et 20% au minimum de produits issus de l’agriculture biologique. Régions, départements, communes et EPCI se retrouvent donc en première ligne. Si certaines collectivités risquent de se retrouver dans les choux, plusieurs départements, comme l’Aude, n’ont pas attendu d’avoir le couteau sous la gorge pour ouvrir les portes de ses acheteurs aux producteurs locaux.

Heu-reux ! Les petits producteurs audois qui ont rejoint la plateforme d’achat local du Conseil départemental sont heureux. La preuve ? À peine une petite soixantaine en 2016, ils sont aujourd’hui plus de 200 à être répertoriés dans la base de données du département, le volume d’achats passant dans le même temps de 96 000 à un million d’euros ! Patrice Gabanou dirige les Salins de Gruissan. Il vient de re

Abonnez-vous pour continuer votre lecture

15 jours gratuits sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous.

Commentaire

Il n'y a actuellement aucun commentaire.