La charte qui valait un milliard

A propos de l’auteur

M. Jean-François Gazon
Voir les articles de cet auteur

La Charte des marchés publics signée fin 2014 par la Ville de Toulouse, Toulouse Métropole et leurs différents partenaires pèse aujourd’hui près d’un milliard et demi d’euros, si l’on y intègre ceux du centre hospitalier universitaire. En à peine plus de trois ans, ce Small Business Act à la toulousaine s’est imposé comme un levier de développement économique aujourd’hui essentiel aux entreprises régionales qui ont trusté l’an dernier plus de 70% des achats réalisés sur le territoire de la métropole.

Recruté par Dominique Baudis en 1984, Pierre Trautmann (photo ci-dessous) est resté directeur général des services de la ville de Toulouse jusqu’en 2008. Aujourd’hui élu, adjoint en charge notamment de la commande publique et président de la commission d’appels d’offres, il se félicite du succès rencontré par la charte : « les entreprises de la métropole profitent pleinement des mesures que nous a