Livre blanc

Pénal : le repentir ne change rien à l’infraction

A propos de l’auteur

Le maire de Lagord (Charente-Maritime), Antoine Grau, a été condamné fin août par le tribunal de grande instance de la Rochelle pour non-respect des marchés publics, après avoir lui-même signalé une irrégularité. S’il n’a pas fait appel de sa condamnation, il estime qu’il s’agit d’une erreur liée à la multiplicité des tâches qui incombe à un maire et au manque de moyens dont souffrent les petites communes. Cette condamnation l'a incité à revoir le fonctionnement de ses services dans la gestion des marchés publics.

En octobre 2014, Antoine Grau, alors maire depuis quatre mois de cette commune de 7500 habitants, signe un chantier prévoyant l’installation de locaux provisoires annexes à la mairie en attendant des travaux d’extension du bâtiment obsolète et peu fonctionnel. Un marché de 65 400 € HT qui n’a pas donné lieu à un appel d’offres et à une mise en concurrence des entreprises. « Le directeur généra