Livre blanc

Accélérer l’intégration des matériaux recyclés dans les marchés de travaux

A propos de l’auteur

En France, les travaux publics sont en grand majorité à l’origine des 325 millions de tonnes annuels de déchets inertes qui ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune réaction physique ou chimique. La commande publique est donc un levier majeur pour encourager leur revalorisation. Le Réseau d’économie circulaire et d’innovation de Nouvelle-Aquitaine (Recita) et l’Association aquitaine des achats publics responsables (3AR) sensibilisent les donneurs d’ordre à cette démarche.

D’ici à 2020, 70 % des matériaux utilisés dans les travaux routiers devront être issus du recyclage (loi relative à la transition énergétique pour la  croissance verte du 17 aout 2015). En Nouvelle-Aquitaine, ce sont près de 11 millions de tonnes de déchets qui étaient issus  du BTP en 2017 (Source CERC). Un chiffre qui ne prend pas en compte les matériaux réemployés sur les chantiers. 85 %

Sur le même sujet

Il était une fois une école en...  (Aude Camus) 24/12/2018
Marchés de voirie : la révolution...  (Hubert Heulot) 14/12/2018