Le traitement «attentif» des terres en reconversion de l’île de Nantes

A propos de l’auteur

Le futur centre de Nantes se construit sur une friche industrielle. La société d’aménagement qui en est chargée a une méthode qu’elle qualifie d’attentive pour que les terrains vendus aux promoteurs immobiliers soient traités, dépollués au besoin.

D’ici vingt ans, Nantes se sera donné d’un nouveau centre-ville : l’île de Nantes. 350 hectares au long passé industriel, autrefois ateliers, usines, fonderies, chantiers navals laissant la place aujourd’hui à un quartier de start-ups, de grandes écoles et de tours d’habitation, 15 000 habitants prévus en 2030. Par le biais de sa société d’aménagement, la ville a sa technique pour acheter la d&ea