À Marseille, on mutualise à l’envers

A propos de l’auteur

M. Jean-François Gazon
Voir les articles de cet auteur

Moins ça va vite, plus ça va lentement… C’est ainsi que l’on pourrait résumer l’avancement du dossier issu de la passe d’armes entre le préfet des Bouches-du-Rhône et Martine Vassal, la présidente de la métropole Aix-Marseille-Provence. En effet, depuis qu’en février Christophe Mirmand a adressé un courrier pas piqué des hannetons à Martine Vassal, plus rien ne bouge. Et à l’approche des élections, réserve électorale oblige, ce n’est pas près de s’arranger. Dans les 92 communes de la métropole, les acheteurs attendent que ça passe…

La réserve en période électorale a bon dos, les agents ne parlent plus. Aujourd’hui, tout le monde a disparu des écrans radar. Résignés, les acheteurs qui ne se sont pas encore arraché les cheveux attendent l’échéance du 27 juin. En effet, au centre du jeu, la patronne de la métropole d’Aix-Marseille-Provence est également présidente du Conseil départemental qui pourrait lui éch

Sur le même sujet

"Un acheteur mutualisé ne...  (Odile Herbillon) 12/11/2020
Mutualisation des achats...  (Jean-François Gazon) 25/07/2019
La DAE vers une mutualisation...  (Jean-François Gazon) 15/11/2019
La DAE vers une mutualisation...  (Jean-François Gazon) 22/11/2019