Les formations achatpublic.com

Jacques Cabanieu, secrétaire général de la MIQCP : «L’ouverture des mandats et de la conduite d'opération au privé aiguise les appétits de conseilleurs de tout poil»

A l’occasion de la sortie du bilan d’activité 2004 de la mission interministérielle pour la qualité de la construction publique (MIQCP), Jacques Cabanieu revient sur les faits marquants de l'année dernière. Il se félicite de la liberté de négociation ouverte grâce au nouveau Code des marchés publics, mais regrette que les personnes publiques se soient recréées des contraintes en instituant des minicodes pour les MAPA. Il s’inquiète par ailleurs de l’arrivée de prestataires privés, pas toujours recommandables, dans le secteur de la construction publique depuis que la loi MOP a été modifiée.

achatpublic.com : l’année 2004 a été marquée par de nombreux changements en matière de commande publique. Quels sont, selon vous, les apports fondamentaux de ces changements ?Jacques Cabanieu : « La modification la plus importante, c’est évidemment le code des marchés publics 2004 qui a introduit un vrai changement de mentalité. Il laisse une très grande liberté aux acheteurs publics. Le desserrement des contraintes devrait conduire à une meilleure efficacité et ainsi à une meilleure qualité des