Offres emplois achtpublic.info

En milieu rural, la commande publique mutualisée fait ses preuves

A propos de l’auteur

Mme Christine Berkovicius
Voir les articles de cet auteur

Ce n’est pas parce qu’on est petit et rural qu’on ne recherche pas la performance. Depuis 2017, la communauté de communes du Grand Chambord (Loir-et-Cher - 16 communes et 21.000 habitants regroupés autour du célèbre château royal) a décidé de mutualiser son service de la commande publique. Deux ans plus tard, les nouvelles habitudes s’enracinent, pour plus d’efficacité

Quand la communauté de communes du Grand Chambord, au cœur du Loir-et-Cher, s’est engagée sur la voie de la mutualisation il y a un peu plus de deux ans, elle s’est d’abord attaquée à l’ingénierie des services techniques, avec le concours de deux des 16 communes adhérentes, Mont-près-Chambord et Saint-Laurent-Nouan. Les seules à dépasser les 3.000 habitants et à disposer de services structur&ea

Sur le même sujet

Mutualisation peut rimer avec...  (Jean-Marc Binot) 06/07/2018
Uliss : la mutualisation n’exclut...  (Mathieu Laugier) 04/12/2017
Injonctions contradictoires et...  (Rédaction) 17/05/2019
Le Var centralise ses achats  (Jean-François Gazon) 14/05/2019