Police municipale : les acheteurs à cran (d’arrêt) 2/2

partager :

À l’approche des municipales les premières balles commencent à siffler. Les candidats ont mis l’été à profit pour fourbir leurs armes et préparer leur stock de munitions. Même dans les villes où les policiers municipaux n’ont rien à envier à leurs collègues de la nationale, la surenchère sécuritaire va laisser des élus sur le carreau. Coincés entre l’affichage politique (lui-même sous le feu de l’actualité) et des textes qui ne laissent rien au hasard, responsables de la police municipale et acheteurs doivent éviter les balles perdues.

Peu d’achats sont soumis à autant d’irrationalité ! Il suffit d’un seul fait divers pour qu’un plan pluriannuel d’équipement, pourtant adopté en conseil municipal, soit remis en question. Il suffit d’un seul fait divers pour qu’un plan pluriannuel d’équipement, soit remis en question. Le terrain est largement miné et le sourcing apparaît incontournable. Pour Richard Gianotti, dir

Abonnez-vous pour continuer votre lecture

15 jours gratuits sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous.

Commentaires (1)

    abenabenardrd
    abenabenardrd

    ... et il est même possible d'envisager une police intercommunale qui puisse intervenir sur deux département, comme c'est le cas à la communauté d'agglomération Roissy Pays de France...