Limoges fait phosphorer les acteurs locaux pour éradiquer le plastique dans ses cantines

A propos de l’auteur

©Ville de Limoges-Thierry Laporte
©Ville de Limoges-Thierry Laporte

Depuis la rentrée, les enfants accueillis dans les crèches de Limoges (Haute-Vienne) prennent leur repas dans des plateaux en porcelaine. Une initiative lancée par la mairie dans le cadre de la politique de lutte contre les perturbateurs endocriniens, engagée en janvier 2016 avec la signature de la charte « Ville santé citoyenne ».

Afin de trouver des alternatives aux assiettes en plastique en mélamine utilisées dans les crèches, les élus de Limoges ont échangé avec l’entreprise locale Les Porcelaines de la Fabrique pour trouver une solution à la fois respectueuse de la santé et non contraignante pour le personnel. Une convention-cadre avec le lycée des métiers, arts et techniques Le Mas Jambost, à Limoges, pour la conception de la forme,

Sur le même sujet

Bordeaux part en croisade contre...  (Orianne Dupont) 12/07/2019
Perturbateurs endocriniens :...  (Orianne Dupont) 29/06/2018