Cérémonie de remise des Trophées de la commande publique - 10 décembre de 10h à 11h30

Trophées de la commande publique 2020 : les 1001 raisons (au moins) d'y participer

A propos de l’auteur

M. Joannès Jean-Marc
Rédacteur en chef Voir les articles de cet auteur

Ca y est ! Le 1er juillet, vous pourrez candidater à la 13e édition des Trophées de la commande publique. Pourquoi ne pas mettre en valeur l’efficacité des politiques d’achat et l’engagement de vos services ? Plus que jamais, l’achat public se nourrit des innovations et des bonnes pratiques de tous ! Il s'appuie désormais non seulement sur votre savoir-faire… mais aussi sur le «faire savoir». C’est LA vocation des Trophées de la commande publique. Quoi de mieux que de donner la parole aux lauréats des éditions 2018 et 2019 ?

Organisés par achatpublic.com, en partenariat avec le Ministère de la Transition écologique et solidaire, les Trophées de la commande publique récompensent les meilleures stratégies d’achat des services étatiques, locaux et hospitaliers dans deux catégories : la performance de l’achat public et l’achat public durable.
Les trophées ont pour vocation de récompenser les personnes publiques qui cherchent à améliorer l’efficacité de leurs politiques achats au regard :
  • du respect des procédures réglementaires ;
  • de la recherche de l’offre économiquement la plus avantageuse dans une optique de meilleure gestion des deniers publics ;
  • de la mise en place d’une organisation plus performante orientée vers une production et une consommation plus responsables socialement et environnementalement ;
  • de la recherche d’une meilleure utilisation de la commande publique à des fins sociales et environnementales.

Alors pourquoi participer ? Ce sont sans doute les lauréats des précédentes éditions qui vous en convaincront le plus aisément ! Un grand merci à certains d'entre eux de s'être prêtés au jeu de l'interview croisée :
  • Geneviève Michel Chargée de clauses sociales et environnementales  Service Gestion des Instances et des Relations Partenariales (GIRP) Direction de la Commande Publique et de l’Achat Site de Montpellier
  • Pierre Bui Huu Tai - Responsable du service Achats – Ville d’Haubourdin
  • Chantal Saichi - Directrice de la Commande publique Métropole Toulon Provence méditerranée
  • Sophie Caillé - Acheteur - Filière Restauration GCS UniHA 


Pourquoi avoir candidaté aux Trophées de la commande publique ?


Il fallait saisir l'occasion de candidater a un concours d'envergure nationale afin de démontrer que cela n'était pas uniquement l'apanage des grandes collectivités

Pierre Bui Huu Tai  - Les TCP sont le concours bénéficiant le plus de publicité au sein des revues spécialisées. Lorsque ma collectivité m'a permis de piloter le projet crapet salengro, j'ai senti qu'il fallait saisir l'occasion, de part les objectifs que nous nous étions fixés (école primaire la plus performante de France environnementalement parlant), de candidater a un concours d'envergure nationale afin de démontrer que cela n'était pas uniquement l'apanage des grandes collectivités.

Chantal Saichi - Il s'agissait d' obtenir la reconnaissance par nos pairs et de nous permettre d'être encore plus force de proposition au sein de la collectivité.

Sophie Caillé - Nous avons transmis un dossier de candidature afin de mettre la lumière qu’il était possible d’avoir des achats responsables et durables dans les marchés publics de denrées alimentaires. C’est un sujet qui nous tenait à cœur. De plus, cette candidature permettait de valoriser la démarche collective de l’équipe avec la spécificité d’UniHA. En effet UniHA est une coopérative d’achats pour les hôpitaux publics, avec la particularité d’avoir des équipes achats dans les hôpitaux.


Quels étaient vos objectifs en participant aux TCP ?


Cela nous a permis d’envoyer un message fort sur les attentes écologiques et qualitatives des acheteurs publics

Chantal Saichi - Il s'agissait de faire reconnaître nos pratiques, les partager et valoriser les équipes de la commune très impliquées dans leurs missions quotidiennes.

Pierre Bui Huu Tai  -  Le résultat escompté était de donner une visibilité nationale à la commune d'Haubourdin et, à titre personnel, d'ajouter une ligne à mon CV non négligeable, pour la faire valoir dans un futur proche.

Sophie Caillé - Le trophée ainsi que les objectifs de développement durable de notre marché ont une résonnance particulière dans le secteur de la restauration collective. Cela a permis d’envoyer un message fort sur les attentes écologiques mais aussi qualitatives des acheteurs publics. Notre démarche a inspiré d’autres acheteurs. C’est un point très positif car on observe un réel alignement des planètes sur l’achat responsable en restauration!

Geneviève Michel - L'enjeu, c'etait que la thématique que nous avions choisie pour candidater, les perturbateurs endocriniens, soit mise en lumière ... Et par goût du challenge !!!


Vous êtes Lauréat : quels retours avez-vous reçus ?

Ce prix a permis de légitimer des actions à mettre en œuvre dans le domaine des perturbateurs endocriniens


Sophie Caillé et Geneviève Michel - Des collègues se sont intéressés au sujet choisi pour candidater, ils ont posé des questions et se sont interrogés sur les outils, les moyens dont ils disposaient pour amorcer des actions en coordination avec la DCP. Cela a également permis d’animer un atelier de sensibilisation au sein du réseau des acheteurs.
Ce prix a également permis de légitimer des actions à mettre en œuvre dans le domaine des perturbateurs endocriniens et a apporté une certaine reconnaissance.

Pierre Bui Huu Tai - En interne, les agents ont pris conscience de l'ampleur du projet et semblent désormais d'autant plus fiers d'y participer. A l'inverse, ils savent désormais que nous sommes attendus au tournant, que ce soit par la presse, ou les partenaires financiers.
En externe, la collectivité bénéficie de la reconnaissance qu'elle mérite et a  fait l'objet de nombreux articles dans la presse spécialisée (Moniteur, Mémento des contrats globaux, la Revue des marchés publics, presse locale...)

La communication externe via des journaux locaux a été très appréciée de nos politiques, très investis aussi...  Cela donne une  bonne image aux usagers de l'utilisation de l'argent public

Chantal Saichi - Nous avons eu de très bons retours. Une réelle reconnaissance et un respect plus important de "la parole" de la Direction de la commande publique. La démarche de communication externe via des journaux locaux a été très appréciée de nos politiques, très investis aussi... et forcément : la bonne image donnée aux usagers de l'utilisation de l'argent public !

Sophie Caillé et Geneviève Michel - Des collectivités ayant une démarche de réduction des perturbateurs endocriniens  nous ont contactés pour échanger sur les actions mises en œuvre et partager des retours d’expérience concernant des marchés publics lancés avec des clauses visant à limiter/supprimer les perturbateurs endocriniens.
 

Le dossier de candidatures vous a-t-il semblé compliqué à renseigner ?


Chantal Saichi - Non, au contraire : très accessible avec nécessité d'aller droit au but !

Pierre Bui Huu Tai  - Le plus compliqué est de synthétiser pour tenir dans les cases, ce qui implique de faire le tri entre les informations à dévoiler et celles à ne pas dévoiler, et de choisir une catégorie (achat durable / performance de l'achat) lorsque le projet répond aux deux objectifs.

Geneviève Michel - Non. Il demandait d’être synthétique et la trame demandée était claire
 

Encourageriez-vous vos collègues à candidater ?


Décrocher un trophée facilite ensuite les relations entre les services plus respectueux de l'expertise de la commande publique

Sophie Caillé - Bien sûr ! Faire ce que l’on dit c’est bien, et dire ce que l’on fait c’est encore mieux quand on peut faire profiter la communauté des démarches positives que l’on a réussi à mettre en place. Par ailleurs, cela est très inspirant pour nous aussi qui avons trouvé dans les projets des différents lauréats, des pistes de réflexion pour nos futurs projets. 

Chantal Saichi - Bien sûr que oui !  Outre le fait de construire quelque chose ensemble au sein de la collectivité, décrocher un trophée facilite ensuite les relations entre les services plus respectueux de l'expertise de la commande publique.

Pierre Bui Huu Tai - J'encourage mes collègues acheteurs à y participer si ils ont l'occasion de piloter un projet sérieux et ambitieux, sinon ce sera chronophage pour eux. En cas de victoire, la médiatisation qui est donnée au projet est une forme de reconnaissance du travail accompli, si souvent insuffisamment mis en lumière.

Geneviève Michel - Oui, s’ils souhaitent donner un élan à un projet, une démarche, et notamment sensibiliser des directions opérationnelles et impulser soit des actions à mettre à œuvre ou la recherche de solutions.

Pour participer aux Trophées de la commande publique, rendez-vous sur cette page
 

Tous les lauréats des Trophées de la commande publique :