Les concessions peuvent-elles encore absorber la crise ?

partager :

Nous avions interrogé Me Pierre-Yves Nauleau (Cabinet Claisse & Associés) en avril dernier sur les conséquences de la crise sanitaire pour les contrats de concessions. Neufs mois plus tard, il est temps de faire un nouveau point.

Lors du premier confinement, Me Nauleau avait mis en avant la souplesse et l’adaptabilité du modèle concessif, capable de résister aux crises (relire "Les concessions, un modèle capable d'absorber la crise covid-19"). Le lissage des conséquences financières de la pandémie sur la durée du contrat était une possibilité alors envisagée par les parties. «  Ce qui est sûr ,c’est

Abonnez-vous pour continuer votre lecture

15 jours gratuits sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous.

Commentaire

Il n'y a actuellement aucun commentaire.