Téléchargez gratuitement le CCAG Travaux annoté et commenté

Les acheteurs français peuvent-ils s’expatrier ?

A propos de l’auteur

M. Jean-François Gazon
Voir les articles de cet auteur

Travailler à l’étranger ? Avec la crise sanitaire que nous traversons actuellement et les frontières qui se referment, ce n’est pas gagné ! Mais nous finirons bien par en voir le bout un jour ou l’autre, même si le yoyo, « stop and go » en novlangue, imposé par le gouvernement depuis bientôt un an commence par devenir lassant. Pourtant, comme dans d’autres secteurs d’activité, des acheteurs français aimeraient bien savoir si l’herbe est plus verte ailleurs. En Suisse elle l’est. Mais la concurrence est rude…

À notre droite, sur le ring, Ricardo Avvenenti, directeur de la CAIB, la plus importante centrale d’achat hospitalier de Suisse romande. À notre gauche, Vincent Aïache, acheteur sénior français, en recherche d’emploi sur la Suisse francophone. À 65 ans, Ricardo Avvenenti, le fondateur de la Centrale d’Achats et d’Ingénierie Biomédicale, connait tous les hôpitaux des cantons romands dont les portes lui son