Peut-on optimiser les achats de transports sanitaires ?

partager :

Pour les acheteurs hospitaliers, l’optimisation des achats de transports sanitaires est un véritable casse-tête. Ils doivent en effet réaliser d’importants gains achat alors qu’ils n’ont la main ni sur les tarifs, ni sur les donneurs d’ordres : pour les médecins les prescriptions sont une “chasse gardée” et les directeurs des centres hospitaliers n’ont pas d’autre moyen qu’user de pédagogie. De pédagogie et de diplomatie. Mais il existe en interne des ressources qui peuvent permettre aux acheteurs de relever le défi.

Cela n’étonnera pas les acheteurs hospitaliers, mais les établissements de santé sont particulièrement discrets lorsqu’on les interroge sur le montant de leurs dépenses de transports sanitaires. Même sous le sceau du secret, impossible de se faire communiquer les chiffres. Tout au plus faut-il se satisfaire du pourcentage d’économies qu’on leur demande de réaliser sur ce poste. Ou découvrir avec stupé

Abonnez-vous pour continuer votre lecture

15 jours gratuits sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous.

Commentaire

Il n'y a actuellement aucun commentaire.