Les formations achatpublic.com

Guéguerre de centrales d’achats en région Centre

A propos de l’auteur

Mlle Sandrine Dyckmans
Voir les articles de cet auteur
© Editions Albert-René / Goscinny-Uderzo

A droite, la centrale d'achats Approlys, lancée par trois départements (UMP) de la région Centre. A gauche, Centr'Achats, sa soeur, créée par le conseil régional. Au centre, une bagarre politique ayant abouti à la mise en place, à quelques mois d'intervalle, de deux structures qui ont les mêmes objectifs et qui couvrent les mêmes familles d'achats. Les deux camps défendent l'intérêt de son entité, mais chacun reconnaît que leur coexistence est aberrante, à l'heure de la rationalisation de la dépense publique.

Serait-ce la preuve que l’achat public est devenu un enjeu stratégique ? La région Centre et trois de ses départements se livrent actuellement une lutte de pouvoir au travers de leurs centrales d’achat respectives. A l’heure de la rationalisation de la dépense publique et de la diminution du mille-feuille territorial, annoncé par le gouvernement, le conseil régional (de gauche) et les trois conseils généraux (UMP) du Loire