Le concours des Trophées de la Commande Publique 2019 est ouvert.

Véhicules propres : des achats publics à petite vitesse

A propos de l’auteur

M. Jean-Baptiste Ferriere
Voir les articles de cet auteur

Comment se porte le marché des véhicules à faibles émissions de CO2 ? Alors que la commande publique est censée constituer un levier pour le développement de ce secteur, et bien que des entités comme la Préfecture de Paris et Nîmes Métropole transforment leur parc, les acheteurs ne semblent pas avoir appuyé sur l'accélérateur. A l'UGAP, principal fournisseur du secteur public, les ventes plafonnent à 7,5% de véhicules 100% électriques commandés en 2016 et 2017.

Depuis la loi sur la transition énergétique de 2015, des quotas d’achats de véhicules propres sont imposés lors des renouvellements de marchés publics : les collectivités, leurs groupements et les entreprises publiques doivent acheter 20 % de véhicules à faibles émissions, inférieures ou égales à 20 g de CO2/km ou véhicules hybrides rechargeables, avec des émissions inférieures ou &eacu

Sur le même sujet

L'Europe veut redonner un...  (Mathieu Bion) 13/11/2017
Véhicules électriques : laissez les...  (Romain Reix) 10/03/2017
Paris : les achats au service d’une...  (Sandrine Dyckmans) 20/12/2016
Véhicules électriques : le...  (Rédaction) 08/04/2011
100.000 véhicules décarbonés d’ici...  (Rédaction) 17/03/2009