Formez-vous à distance et renforcez vos compétences en marchés publics

[ITV express] Xavier Flament : «un message simple : notre activité est maintenue ; et la vôtre ?»

A propos de l’auteur

M. Joannès Jean-Marc
Rédacteur en chef Voir les articles de cet auteur

Quand l’outil manque, Xavier Flament le crée. Il vient ainsi de mettre à la disposition des lecteurs d’achatpublic.info un modèle de courriel à envoyer aux prestataires.

Xavier Flament est de ces responsables marchés publics "pragmatiques" . Il office au sein du Syndicat intercommunal de collecte et de valorisation des déchets (Sicovad) d’Epinal, qui  fédère une communauté d’agglomération et deux communautés de communes. Il intervient ainsi sur un territoire assez vaste qui regroupe 158 000 habitants et 122 communes. Face au besoin, Xavier Flament utilise tous les outils à sa disposition (relire "Pourquoi et comment j’ai passé un marché Achat innovant").
Il vient de mettre à la disposition des acheteurs publics, sur le forum d'achatpublic.info, un modèle de courriel à destination de leurs attributaires (lire "Attributaires de marchés publics et PCA - Maintenir le lien").
 

Pourquoi avoir envoyé un tel courriel à vos attributaires de marchés ?

Le message passé était simple: "notre activité est maintenue et la vôtre ?"

Xavier Flament - Le SICOVAD est une structure à la fois à taille humaine (150 agents) et spécialisée (collecte des déchets ménagers et assimilés), qui a maintenu ses collectes en porte à porte, s’agissant de services essentiels lors d’une crise sanitaire. Il s’agit également d’une structure historique (plus de 45 ans d’existence) où l’organigramme est quasi complet, stable. Ses procédures, même informelles sont rodées : chacun sait ce qu’il a à faire et s’y emploie par tout temps.
Une fois le télétravail en place et efficient, il m’a donc semblé opportun, vu le nombre réduit d’attributaires pour les principaux marchés en cours (une quarantaine, de mémoire), de s’adresser à eux de manière directe et personnalisée. Le message passé était simple : « Notre activité est maintenue ; et la vôtre ? »
 

Quels sont vos premiers retours ?

J’ai constaté que nos prestataires ont à cœur d’honorer leurs contrats ; pas seulement pour des raisons économiques, mais tout simplement par conscience professionnelle.

Xavier Flament -  Je ne vais pas parler de quantité, mais plutôt de qualité (et c’est logique : on ne perd pas ses réflexes d’acheteur !). En premier lieu, j’évoquerai la réelle chaleur humaine qui se dégage des emails, des sms et des conversations téléphoniques de réponse (étonnamment longues, confinement oblige sans doute…). Souvent, les premiers mots écrits ou prononcés s’adressent à nos agents de terrain, qui collectent jour après jour les poubelles du territoire (toujours aussi bien remplies d’ailleurs...).
Ensuite, j’ai constaté que nos prestataires ont à cœur d’honorer leurs contrats, et pas seulement pour des raisons économiques, mais tout simplement par conscience professionnelle. Je pense à titre d’exemple à notre plombier-chauffagiste et local M Mickael Goury (Golbey) qui s’est engagé avec toutes les précautions d’usage à venir réparer d’éventuelles fuites ; je pense également à l’ESAT les épicéas (Epinal) où les moniteurs d’ateliers continuent à assurer le lavage de nos vêtements de travail, les travailleurs handicapés qui le faisaient habituellement étant confinés.
 

Comment qualifieriez-vous le dispositif juridique mis en place pour faire face à la crise sanitaire ?

En ces périodes anxiogènes et évolutives, je souhaite que le dispositif juridique soit réduit à l’essentiel, stable et reste compréhensible 

Xavier Flament - Disposer en temps normal et en mode dégradé de textes spécifiques et adaptés, c’est une sécurité et cela à un coté rassurant. Ceci ne donne pas cependant pas réponse à tout ; reste à mettre l’ensemble en musique.
N’étant pas juriste j’ai encore plus apprécié vos décryptages et conseils d’avocats et d’acheteurs qualifiés. Je me suis également limité dans mes lectures aux sources habituellement utilisées, afin de ne pas être saturé et parfois mis en difficulté par des commentaires divergents …
Pour ma part, je souhaite seulement en ces périodes anxiogènes et évolutives, que le dispositif juridique soit réduit à l’essentiel, stable et reste compréhensible. Evidement je souhaite aussi que les promesses engagent ceux qui les prononcent (délais, paiements intermédiaires, …).

Pensons déjà à la reprise, préparons-la et avec le concours de tous

Enfin, pensons déjà à la reprise, préparons-la et avec le concours de tous : collectivités, prestataires, administrations….. et cela peut arriver plus vite qu’envisagé. En effet j’ai eu un motif de satisfaction pour un lundi matin (ce qui est plutôt rare chez moi…) : l’un de nos chantiers à l’arrêt depuis le 17 mars redémarre. Je précise que cela se fait dans le strict respect des règles en vigueur et avec l’accord du maitre d’œuvre et du coordonnateur SPS.

« Tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin ». – Proverbe africain »