[Interview] Crise des chantiers : une reprise sous haute tension

A propos de l’auteur

Le « déconfinement » n’est pas synonyme de reprise de travaux, mais plutôt de "règlements de comptes" sur certains chantiers. Des entreprises refuseraient de poursuivre leurs prestations tant qu’elles ne perçoivent pas du maître d’ouvrage des indemnités les dédommageant des frais liés à l'arrêt des travaux. Ces demandes peuvent se chiffrer à plusieurs centaines de milliers d’euros...

Des entrepreneurs aux maîtres d’œuvre, en passant par les coordinateurs SPS et les maîtres d’ouvrage, ils sont tous légitimes pour ne pas supporter ces surcoûts, considère Nicolas Charrel. La sortie de cette crise des chantiers passera par l’écoute, assure-t-il. L’avocat fait le point sur cette situation et donne des clés pour en sortir. Egalement médiateur, il annonce qu’une cellule dédiée

Sur le même sujet

[Tribune] Acheteurs publics : (re)...  (Pierre Villeneuve) 28/05/2020
Covid-19 - Défaillance du...  (Rédaction) 18/05/2020
Marchés publics : les outils de la...  (Aude Camus) 11/05/2020
Dispositif d’urgence commande...  (Aude Camus) 10/04/2020

Document(s) rattaché(s)

Guide juridique Conséquences de l’urgence sanitaire lié à l’épidémie du Covid-19 sur l’exécution des marchés de travaux » Cabinet Charrel associés - Avril 2020