"Il ne devrait pas y avoir d'incompatibilité entre formalisme et discussion dans les relations contractuelles"

partager :

"Sur le papier du moins et à en croire une large frange de la doctrine économiste, la discussion semble être le meilleur moyen d'assurer la rencontre optimale de l'offre et de la demande". En avant première, François Lichère ,Professeur agrégé de droit public à l'Université Jean Moulin Lyon 3 et Directeur de la Chaire de droit des contrats publics, nous dévoile pourquoi la Chaire consacre, le 24 septembre prochain, une journée à l'étude de la discussion dans la commande publique.

« Tout est une question d'équilibre à trouver entre l'unilatéralisme, nécessaire à la préservation de l'intérêt général, et la recherche d'une relation contractuelle se déroulant dans les meilleures conditions possibles, ne serait-ce que pour remplir les objectifs d'intérêt général dont les contrats publics sont l’un des principaux instruments »

Abonnez-vous pour continuer votre lecture

15 jours gratuits sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous.

Commentaire

Il n'y a actuellement aucun commentaire.