A la DIRISI, les déchets rapportent de l’argent

A propos de l’auteur

« Vous cherchez un levier de recette ? Pensez à vos déchets ! », pourrait être un slogan de la direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de la défense (DIRISI). Grâce à un montage contractuel innovant, elle a trouvé le filon pour respecter ses obligations en tant que producteur de DEEE (déchets d’équipements électriques et électroniques) et faire rentrer de l’argent dans les caisses. De quoi décrocher un trophée de la commande publique dans la catégorie achat public durable/fonction publique d’Etat.

1144 tonnes, c’est le volume des DEEE collectés en 2017 par le ministère des armées. En tant que producteur de déchets, l’organisme doit assurer, à ses frais, l’enlèvement et le traitement de ses rebus. Pour respecter cette obligation, le ministère a conclu avec l’éco-organisme Ecologic une convention, à titre gratuit, afin qu’il se charge de collecter, dépolluer et valoriser les matières p