Le SAD ne mérite pas l’indifférence

A propos de l’auteur

Le système d’acquisition dynamique (SAD) va-t-il enfin percer avec l’arrivée du code de la commande publique et la propagation de la full démat dans l’achat public ? Toutes les conditions seraient réunies pour faire émerger cette technique d’achat. Comparable à l’accord-cadre, le SAD s’en distingue sur son ouverture. En effet, les opérateurs économiques peuvent intégrer le vivier durant toute la durée du système.

Dans le monde de l’achat public, le système d’acquisition dynamique (SAD) est perçu comme un ovni errant dans les règlementations successives depuis une quinze d’années. Le procédé, bien qu’il fût assoupli au fil des réformes, n’a jamais su séduire les acheteurs. Entièrement électronique, il pourrait (enfin) avoir son heure de gloire dans le contexte de la full démat. Cette technique