Sécurité des approvisionnements : "encore une fois, c'est le bon sens qui prime"

A propos de l’auteur

M. François Antoniolli
Responsable Administratif et Financier GIP ECOCITE Voir les articles de cet auteur

"Traditionnellement, les acheteurs publics s’inquiètent du respect des procédures et de la proximité des opérateurs attributaires. Ce constat s’applique au monde d’avant 2020", explique François Antoniolli. Il considère que la sécurité des approvisionnements doit être appréhendée à toutes les étapes de l’achat, du sourcing, à la rédaction des documents de consultation, au choix des attributaires puis en phase d’exécution. Car "les dispositions du droit de la commande publique ne semblent pas efficaces, à elles seules, pour assurer à l’acheteur une sécurité des approvisionnements."

Si Maslow s’était penché sur l’achat public, nul doute que la sécurité des approvisionnements aurait été présentée à la base de sa pyramide, avant la bonne utilisation des deniers publics, le respect de la légalité ou l’atteinte d’objectifs complémentaires d’insertion des personnes éloignées de l’emploi, de bienêtre animal ou d’intégration pa

Sur le même sujet

Astuces pour vérifier la supply...  (Mathieu Laugier) 07/07/2020
[Interview] "Demander un plan...  (Jean-Marc Joannès) 03/07/2020
Les circuits courts favorisés grâce...  (Mathieu Laugier) 16/09/2020
A quand un acheteur public aux...  (Rédaction) 07/01/2021