Inciter les pays tiers à ouvrir leurs marchés publics : une gageure pour l'UE

partager :

Le Conseil européen a décidé, fin mars, de relancer les discussions au Conseil de l’UE, qui regroupe les États membres, sur une proposition d’instrument législatif visant à inciter les pays tiers à ouvrir davantage leurs marchés publics aux entreprises européennes. Cette nouvelle tentative, voulue par la France, se heurte à plusieurs obstacles de taille, notamment au sein même de l’UE.

« L’Union européenne doit aussi préserver ses intérêts à la lumière des pratiques déloyales de pays tiers, en (…) assurant une réciprocité effective en matière de marchés publics avec les pays tiers », ont déclaré les vingt-huit États membres dans leurs conclusions du sommet européen. Ils ont ainsi appelé à « reprendre les discussions sur l'i

Abonnez-vous pour continuer votre lecture

15 jours gratuits sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous.

Commentaire

Il n'y a actuellement aucun commentaire.