CCAG Prestations Intellectuelles annoté et commenté par Jérôme MICHON

[Tribune] " Restauration collective : et si on sortait les achats alimentaires bio et durables du code de la commande publique ?"

Autoriser les collectivités locales à pratiquer en direct tout ou partie de leurs achats de denrées permettrait de soutenir et d’amplifier la relocalisation de la production agricole et d’atteindre rapidement les objectifs de la loi EGalim dans les cantines considère Gilles Pérole, Adjoint au Maire de Mouans-Sartoux et président de l’association Un Plus Bio, premier réseau national des cantines bio.

Avec plus de trois milliards de repas servis chaque année en France, la restauration collective est un vrai levier de relocalisation et de conversion à l’agriculture biologique. En soutenant le monde paysan vers un changement de pratiques sur l’ensemble des territoires, elle apporte une réponse forte aux crises qui secouent régulièrement l’agriculture, et plus particulièrement lors de cette crise sanitaire que nous traversons.

Sur le même sujet

Gilles Pérole : l’exception...  (Jean-François Gazon) 29/10/2019
Restauration collective : l’achat...  (Mathieu Laugier) 01/03/2018
[ITV Express] "Je crains le...  (Joannès Jean-Marc) 07/05/2020