Le concours des Trophées de la Commande Publique 2019 est ouvert.

Indiscrétions et confidences sur………… l’OAB

A propos de l’auteur

Les acheteurs doivent rejeter les offres anormalement basses (OAB) des candidats et sous-traitants. C’est une chose acquise pour les pouvoirs adjudicateurs. Jurisprudences, textes les sources ne manquent pas. Mais le moins que l’on puisse dire : c’est que dans la majorité des cas il ne reste plus beaucoup de cheveux à ceux qui le mettent en pratique.

Lorsque le sujet de l’OAB est mis sur la table auprès des praticiens, on quitte très vite le débat purement juridique. Osons le dire : il devient très vite passionnel. Car si certains se félicitent de la codification et de l’abondance de la jurisprudence en la matière, il semble que, pour ceux qui ont les mains dans le cambouis, tout ne soit pas encore bien limpide. Ecoute indiscrète des ressentis et approches de ceux qui mettent

Sur le même sujet

L’OAB s’apprécie-t-elle prix par...  (Mathieu Laugier) 27/03/2019