La restauration collective épinglée par la Cour des comptes

partager :

La Cour des comptes a rendu public le 25 février 2020, son traditionnel rapport annuel sur les finances publiques. Cette année, elle consacre tout un volet à la restauration collective des services communaux. La juridiction s’intéresse à la performance des achats dans ce secteur ainsi qu'à l’atteinte des objectifs fixés par la loi EGalim, sur la qualité des produits. Par ailleurs, elle se penche sur « L’exception alimentaire » qui vise le recours au gré à gré auprès des producteurs, dans le but de dynamiser les achats directs...

La Cour des comptes passe au crible la restauration collective des services communaux dans son rapport annuel 2020, publié ce mardi 25 février. Elle s’attarde essentiellement sur les modes de gestion et l’application de la loi EGalim du 30 octobre 2018 qui tend à favoriser une alimentation saine, de qualité et durable dans ce secteur. Le rapport s'appuie sur des enquêtes menées auprès de 80 municipalités et établiss

Abonnez-vous pour continuer votre lecture

15 jours gratuits sans engagement

Déjà abonné ? Connectez-vous.

Commentaire

Il n'y a actuellement aucun commentaire.