DUME et interdiction de soumissionner : le point de la CJUE

A propos de l’auteur

Les opérateurs qui, de prime abord, tombent sous le coup d’une interdiction de soumissionner à un marché public, et qui y participent, doivent-ils expliquer à leur initiative, dès la remise de leurs dossiers, les mesures prises afin d’y remédier ? Quid de la portée du DUME (Document unique de marché européen) à ce sujet ? La Cour de justice de l’Union européenne répond.

Connaissez-vous l’auto-réhabilitation ? C’est une des nouveautés de la directive européenne 2014/24 relative à la passation des marchés publics. Elle permet à tout opérateur se trouvant dans une situation d’interdiction de soumissionner de fournir des preuves attestant qu'il a pris des mesures suffisantes pour démontrer sa fiabilité, malgré l’existence d’un motif d’exclusion pertinent

Sur le même sujet

Interdictions de soumissionner : la...  (Aude Camus) 23/07/2020
Motifs d'exclusion du...  (Aude Camus) 03/03/2020

Document(s) rattaché(s)

CJUE 14 janvier 2021 RTS infra BVBA